Lead-analytics

Cloud privé : Univar franchit le pas | Cloud
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Cloud privé : Univar franchit le pas

Accompagnée de T-Systems, l'entité Europe du distributeur de produits chimiques s'est engagée sur la voie du cloud computing pour ses ressources SAP. Un premier pas qui pourrait déboucher à terme sur une adoption du modèle au niveau groupe, et même aller jusqu'à la virtualisation du poste de travail.

Lorsqu'il débarque dans l'entreprise au début de l'année 2009, Christophe Jeusse, nouveau CFO d'Univar Europe, s'attaque presque instantanément à l'optimisation du système d'information. Dans la droite ligne de la globalisation de la stratégie des sept secteurs géographiques que compte l'entité européenne du géant de la distribution de produits chimiques, son idée est d'adopter un modèle matriciel, voire centralisé, pour le SI.

Et c'est naturellement vers les services SAP, déjà communs aux sept régions d'Univar Europe, qu'il se tourne pour poser la toute première pierre de son édifice. Avec un objectif : revoir entièrement l'infrastructure et regrouper les datacenters. L'occasion aussi de confier la gestion de l'infrastructure à une société extérieure et d'amorcer la construction d'un véritable cloud privé.

« Nos critères étaient clairement définis, confie-t-il. Nous souhaitions un prestataire d'infogérance disposant de solides compétences autour des problématiques SAP, avec une offre pay as you go et capable d'accompagner notre développement en Europe mais aussi, pourquoi pas, au niveau international ».

Parmi les candidats ayant répondu à l'appel d'offres, des poids lourds de l'informatique. « Leurs offres étaient intéressantes mais l'accompagnement qu'ils proposaient ne nous semblait pas à la hauteur de nos attentes ». Et c'est finalement T-Systems France qui est retenu par Univar au début de l'été 2009 pour prendre en charge le futur nuage privé de l'entreprise.

De l'hébergement au support, le projet, bâti sur l'offre Dynamic Service pour SAP de T-Systems, est bouclé en 2 mois. Le 16 novembre 2009, ce ne sont pas moins de 750 utilisateurs en France, en Belgique et aux Pays-Bas, qui sont basculés sur la nouvelle plateforme. Sans même qu'ils s'en aperçoivent dans la mesure où leur environnement de travail SAP ne change pas.

Pour Christophe Jeusse, qui ne cache pas son enthousiasme, c'est un vrai succès : « une véritable symbiose s'est installée entre nos équipes et les équipes de T-Systems, qui ont vraiment su nous accompagner comme nous le souhaitions, depuis la définition fonctionnelle jusqu'à l'intégration et aux tests ». Seule ombre au tableau d'un projet quasi parfait : une absence de ligne de backup pendant près de 3 semaines après la bascule. Mieux valait donc que tout fonctionne parfaitement !

Avec un environnement parfaitement stable, une sécurité de l'infrastructure garantie par T-Systems et un ROI estimé à moins de 14 mois, Christophe Jeusse ne regrette pas le choix du cloud privé. Et semble plutôt serein quant à la suite des événements, à savoir le déploiement de la plateforme sur l'ensemble de l'Europe. Voire plus, l'entité américaine du Groupe Univar s'étant intéressée de près au projet européen.

En attendant de traverser l'Atlantique, la virtualisation pourrait aussi s'étendre à toute l'infrastructure d'Univar Europe, avec un potentiel de 230 serveurs à migrer dans le cloud. C'est en tout le souhait, à terme, de Christophe Jeusse, qui évoque même déjà la virtualisation des postes de travail. Univar Europe n'a donc pas fini d'avoir la tête dans les nuages.

 


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire