Lead-analytics

Le Cloud : vecteur du changement de la communication DSI-métiers ? | Cloud
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Le Cloud : vecteur du changement de la communication DSI-métiers ?

Tribune rédigée par Vincent Ruelland, Fondateur de Hitexpand.

L'impact de la communication entre métiers et DSI sur le Système d'Information est un thème largement abordé ; il est établi qu'il y a une relation directe entre la qualité de l'une et la performance de l'autre. Cette communication n'est cependant pas optimale dans bien des cas. En quoi le Cloud pourrait-il être un vecteur d'amélioration ?

Le Cloud est un sujet d'actualité et tout le monde sait maintenant de quoi il retourne. Par précaution rappelons-en néanmoins les grandes lignes ; j'emprunterai pour cela la définition figurant dans le livre d'Eric Van Ommeren et de Martin van den Berg publié par Sogeti « Seize the Cloud » (http://www.sogeti.com/publications). Le Cloud y est défini comme un « ensemble de services standardisés, accessibles à la demande via une infrastructure Internet, pouvant être dimensionnés de façon dynamique et payables à l'usage ».

Le Cloud est donc bien plus qu'une nouvelle infrastructure informatique ; c'est une manière différente d'envisager la production et l'usage des ressources informatiques, standardisées et acquises sous forme de services plutôt qu'en achats de matériels et logiciels ou en développements d'applications spécifiques. C'est surtout une nouvelle façon de considérer l'apport de l'informatique dans le développement de l'activité de l'entreprise, grâce notamment aux capacités d'agilité et de réactivité qu'il apporte, mais aussi à travers les nouveaux modes d'usage et de communication qu'il supporte de façon naturelle, par exemple la mobilité, l'interactivité, le partage des données, ...
Les technologies de l'information ont un rôle prépondérant et omniprésent dans l'entreprise, aussi bien pour la gestion des processus que comme vecteur de croissance du business, rôle qui ne fait que croître. Le Cloud offre l'opportunité de permettre le passage du monde de l'IT (Information Technology) à celui de la « BT » (Business Technology), une approche qui considère la stratégie de développement du business et de l'infrastructure informatique comme un tout cohérent et indissociable, le business étant porté par l'infrastructure et cette dernière n'ayant de justification qu'à travers sa capacité à accroître les services qu'elle apporte au business.
Pour que le Cloud tienne pleinement l'ensemble de ses promesses, en particulier comme source de création de valeur pour l'entreprise, il est nécessaire que le rôle du Système d'Information soit reconsidéré par les parties prenantes, métiers, DSI et DG. A partir du moment où l'adoption du Cloud sous-tend l'utilisation de services standardisés, le rôle de la DSI consistera de plus en plus à sélectionner, orchestrer et intégrer dans les processus adéquats les services business et les données de l'entreprise, plutôt qu'à développer des fonctions, mettre en place et gérer une infrastructure.
Dès lors la DSI devient un « broker » de services sélectionnés sur le Cloud (ou éventuellement réalisés), mis à disposition des métiers qui y souscrivent à travers un portail et facturés selon leur utilisation.
Pour parvenir à cette situation, proposer une offre de services pertinente, la DSI, à travers sa maîtrise des technologies, doit se positionner comme conseil auprès des métiers et travailler de concert avec pour principal objectif la performance de l'entreprise ; elle doit orchestrer la mise en œuvre d'une solution globale innovante, ouverte et apte à supporter les évolutions futures. Cette fonction de conseil requiert donc de la DSI une parfaite compréhension du modèle de business, de ses contraintes et évolutions stratégiques voulues ou imposées par l'environnement économique et concurrentiel.
Dans ce contexte, le rôle de la relation entre DSI et métiers est encore accru et devient un facteur majeur de succès de l'entreprise. Il s'agit d'établir un partenariat fort au plus haut niveau et dans les phases les plus amonts de la définition de la stratégie de l'entreprise afin que l'ensemble des acteurs travaillent sur la base d'une compréhension partagée des enjeux.
Par ailleurs, c'est un effet secondaire naturel et intéressant, le Cloud apporte des bénéfices directs à la communication interne de l'entreprise grâce aux outils susceptibles de favoriser les échanges et donc par conséquent d'améliorer la compréhension entre acteurs, qu'il s'agisse de la messagerie instantanée et de réseaux sociaux d'entreprise (Chatter par exemple), de téléphonie sur Internet (Skype), ou bien de conférence Web (Webex). Ces outils peuvent aider à la mise en place d'une communication transverse, rarement naturelle au sein d'entreprises habituées à travailler en silos (ce qui aura enfin des conséquences sur le type de management, celui-ci passant d'un mode vertical à un mode plus collaboratif).
A travers la poursuite de cet objectif commun de création de valeur pour l'entreprise, l'évolution de la technologie en repositionnant le rôle du SI et de la DSI offre donc une opportunité formidable de renforcer la collaboration et d'améliorer la qualité de la communication au sein des entreprises entre des acteurs qui ne se sont pas toujours bien compris. La technologie ne remplace pas la communication, certes, elle peut malgré tout la faciliter.
Vincent Ruelland, Fondateur de HitexpandVincent Ruelland, Fondateur de Hitexpand, Conseil en stratégie et développement opérationnel.
Vincent Ruelland s'intéresse à l'innovation des technologies IT comme moteur du progrès des entreprises, mais aussi comme vecteur du changement des organisations, des modèles de communication et des relations individuelles.

Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire