Lead-analytics

L’évolution du rôle des SSII face au Cloud Computing | Cloud
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

L’évolution du rôle des SSII face au Cloud Computing

Tribune rédigée par Christophe DELSAUX, VP Global Cloud Computing de Sogeti

 

Le Cloud Computing modifie le rôle des SSII vis-à-vis de leurs clients qui font face à denouveaux enjeux dont voici quelques exemples :

  • La transformation des accès aux systèmes d’information,
  • La nécessité d’associer mobilité et collaboration dans les processus métiers,
  • La gestion de portefeuilles applicatifs répartis sur différents fournisseurs,
  • La gouvernance de ces services distribués,
  • La remise à plat des politiques de sécurité et confidentialité.

Les Sociétés de Services en Informatique doivent ainsi intégrer parallèlement trois axesde réflexion pour appréhender les changements inhérents aux nouveaux modèles deservice et de déploiement attendus par les clients. Elles pourront ainsi se redéployer,préserver leurs parts de marché, poursuivre l’innovation et rester incontournablesdurant cette période de mutations.

Axe N°1 : Le Marché -: Nouveaux entrants, Clients, Cycle de vente

Depuis quelques années, le marché a vu apparaître de nouveaux entrants, issus de lapériphérie du marché de l’informatique. Ces acteurs ont fait tout d’abord leur preuvesur le marché de masse (ou grand public) puis se sont engagées dans la fourniture deservices aux entreprises. D’où une pression importante sur l’ensemble de l’écosystème : éditeurs, constructeurs, Sociétés de Service, services informatiques clients.

Les clients se tournent de plus en plus vers ces solutions qui promettent une capacitéd’adaptation rapide à la volatilité des marchés, une économie d’échelle par un meilleuréquilibre entre les postes budgétaires (CAPEX/OPEX) et une plus forte réactivité pourfaire face à la concurrence. La pression vient en outre des utilisateurs eux-mêmesconfrontés à un usage quotidien de ces nouveaux modèles dans leur sphère privée.

Quel est l’impact du battage médiatique autour du Cloud Computing sur la disponibilitésur étagère de services et/ou de solutions « Cloud Ready » ? Nous constatons, qu’aprèsune 1ère évaluation auprès des nouveaux entrants, in fine, les Entreprises se retournentvers les SSII pour réaliser l’intégration et assurer ainsi une cohérence globale de leursystème d’information.

Les effets de cette nouvelle révolution au sein de l’IT se font également sentir sur le cyclede vente. Les entreprises raccourcissent leurs cycles de consultation et attendent desfournisseurs des solutions « prêtes à l’emploi ».
Les Sociétés de Service qui souhaitent se lancer dans la fourniture de services dansle Cloud sont dans l’obligation d’offrir des solutions « packagées » et développer desrelations plus étroites avec les éditeurs, les constructeurs, les hébergeurs.

Axe N°2 : L’évolution des Compétences

Les modèles de Cloud Computing ont pour incidence à moyen et long terme l’évolutiondes métiers ; une forte technicité et la maîtrise de technologies pas toujours trèsmatures, requièrent un savoir-faire pour traduire leur intégration « immédiate » dans un modèle opérationnellement viable et fiable.

Les Sociétés de Service doivent intégrer ces évolutions pour ajuster leurs compétencesautour des métiers de l’intégration. En effet, l’industrialisation et l’automatisation vont depair avec le Cloud Computing. Les besoins en termes d’administration et d’exploitationdes environnements et applications se réduisent, au profit d’une plus forte demandeautour des métiers du conseil, de l’architecture et de l’intégration.

Les Sociétés de Service doivent alors adapter leurs plans de recrutement et de formationpour être en capacité d’accompagner leurs clients et partenaires et répondre ainsiefficacement aux besoins du marché et des clients.
L’enjeu est de taille et vital car cette transformation facilitera également l’arrivée etl’intégration prochaine des « Digital Natives » au cœur des entreprises.

Axe N°3 : Les Modèles économiques

Comment prendre ce nouveau virage ? Les Sociétés de Service doivent proposer denouveaux modèles économiques. Le paiement à l’usage et le transfert d’une part desinvestissements des entreprises vers les fournisseurs de solutions Cloud, nécessitentd’assurer l’équilibre financier dans un marché fortement concurrentiel.

La fourniture « classique » de compétences ne suffit pas pour garder ses parts demarchés, ni préserver ses résultats économiques. Même si les clients continueront àrecourir aux prestations classiques, ne serait-ce que pour les accompagner dans leurpropre transformation.

Les hébergeurs « ancien modèle » devront se réadapter rapidement pour faire faceà cette nouvelle concurrence. Sous la pression du marché et de leurs clients, ceshébergeurs dans le même temps devront promouvoir leurs modèles « Cloud » ettransformer leur modèle classique pour appliquer les nouvelles règles : On-Demand,élasticité et paiement à l’usage. Faute de quoi ils rencontreront de fortes difficultés etperdront inexorablement des parts de marchés.
Pour celles qui ne proposent pas de solutions d’hébergement actuellement, elles doivents’organiser (non pas pour investir massivement dans ce domaine car elles ne seront nicompétitives, ni pertinentes) et s’allier avec des tiers pour proposer de telles solutionsà leurs clients. Cette stratégie leur permettra notamment de préserver leur marge enbénéficiant de la baisse de coût qui ne manquera pas de survenir face à la pression desnouveaux entrants.

Conclusion

Les Sociétés de Service sont pour la plupart armées pour répondre efficacement auxchangements qui s’opèrent. Malgré une forte et nouvelle concurrence, prochainementdes clients eux-mêmes qui sans nul doute se lanceront dans la course, le problème restela capacité à apporter des réponses efficaces pour permettre l’intégration des solutionstechnologiques au cœur de systèmes d’information, d’assurer la qualité de service et
la conformité aux multiples exigences : légales, gestion des risques, qualité de service,opérationnelles.

Les solutions proposées par la plupart des fournisseurs relèvent du Cloud Public et netrouvent à ce jour que peu d’acquéreurs, hormis dans le grand public ou les petites etmoyennes entreprises. Le marché des entreprises de taille raisonnable s’oriente versla mise en œuvre de solutions hybrides. Elles allient une transformation en douceur, lemaintien des investissements antérieurs et une gestion des risques plus marquée.

La multiplicité des services dans le Cloud, apporte son lot de complexité quant àla gestion proprement dite des différents composants : applicatifs, infrastructure,plates-formes. Nul n’est mieux placé que les Sociétés de Services pour répondre avecpragmatisme et compétence à ces nouveaux enjeux et risques. Par ailleurs, la confianceet l’intimité développées entre les clients et les sociétés de services sont autant d’atoutspermettant aux SSII de jouer un rôle important dans ce nouvel écosystème.

Il faut toutefois garder en mémoire que le Cloud Computing est d’ores et déjà en trainde muter vers l’informatique intelligente (Smart Computing). Le temps n’est pas loinoù une simplification des modèles verra le jour pour laisser place à un modèle prochedu consumérisme de services dans le cloud. Il intègrera en son sein la mobilité et lesréseaux sociaux (collaboratif) pour réduire la fracture entre sphère privée et sphèreprofessionelle.

Pour finir, comment ne pas s’interroger également sur l’évolution des Services IT desentreprises pour appréhender une logique de fournisseur de services dans le Cloud ?

 

 

Christophe DELSAUX, VP Global Cloud Computing de Sogeti

Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire